Aides financières et crédit d’impôt pour l’installation de votre pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes sur le long terme, mais demande un investissement initial qui peut être important. Pour diminuer la facture, il existe plusieurs aides financières auxquelles vous pouvez avoir droit.

Le crédit d’impôt sur les pompes à chaleur

Combien peut-on espérer ?

Le taux du crédit d’impôt au titre de la transition énergétique est de 30%, avec un plafond maximal qui dépend de la composition de votre foyer. Une personne seule pourra bénéficier d’un crédit d’impôt de 8000€. Pour un couple, ce sera 16 000€, et pour une famille 400€ supplémentaire s’ajoutent par personne à charge.

Quelles sont les conditions ?

Qu’est-ce que le label RGE ?

Ce label certifie que le professionnel est Reconnu Garant de l’Environnement. Il est attribué aux professionnels du bâtiment qui rénovent les maisons en tenant compte de l’efficacité énergétique ou qui installent dans les habitations des équipements qui utilisent les énergies renouvelables. Il garantit leur professionnalisme et la qualité des prestations.

Le taux de TVA à 5,5%

Pour l’achat et l’installation de votre pompe à chaleur, vous bénéficiez d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Il suffit de remplir les deux conditions suivantes :

La « Prime Energie » de Total

L’entreprise Total accorde une « Prime Energie » sous certaines conditions :

L’aide financière de l’ANAH

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat offre une aide financière aux particuliers qui souhaitent installer une pompe à chaleur air/eau dans leur habitation. Il faut en faire la demande auprès de l’ANAH de votre département.

Elles sont accordées après étude du dossier et sous conditions de ressources.

L’éco-prêt à taux zéro

Ce prêt est accordé par de nombreuses banques ayant signé un accord avec l’Etat. C’est le cas notamment de la Banque Populaire, de BNP Paribas, de la Caisse d’Epargne, du Crédit Agricole ou encore du CIC.

L’installation seule d’une pompe à chaleur ne suffit pas. Pour en bénéficier il faut que ces travaux soient compris dans un ensemble d’améliorations énergétiques de votre habitation, comme l’isolation, la production d’énergie solaire ou le chauffage. Il peut aller jusqu’à 30 000€, remboursables en 15 ans.

D’autres aides locales peuvent être accordées par les régions, les départements, les communes... Elles dépendent de l’endroit où vous habitez et de la politique écologique du secteur. Pour connaître les subventions envisageables, il faut vous adresser à l’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL).